Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Ressources pédagogiques > Enrichir son lexique en mode coopératif et synthétiser avec l’application (...)
Publié : 16 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Enrichir son lexique en mode coopératif et synthétiser avec l’application SimpleMind

Déroulement de l’activité

Un groupe d’élèves de 4ème a étudié quatre vidéos portant sur le thème du cyberharcèlement.

  1. Les élèves ont d’abord été répartis en quatre groupes : groupe bleu - groupe rouge - groupe jaune - groupe vert. Chaque groupe a étudié une vidéo.

  2. De nouveaux groupes ont ensuite été constitués avec dans chacun d’entre eux un élève du groupe bleu, un élève du groupe rouge, un élève du groupe jaune, et un élève du groupe vert. L’objectif était de présenter le maximum d’informations sur le thème du cyberharcèlement.

Les plus de l’activité

  • L’utilisation de plusieurs vidéos permet de faire de la différenciation car certaines peuvent inclure du texte en incrustation et donc faciliter la compréhension. Les élèves les plus en difficulté repartent avec des informations.
  • L’utilisation de plusieurs vidéos permet d’aborder un thème sous plusieurs angles et donc d’enrichir le lexique autour de ce thème.

Les moins de l’activité

  • C’est une activité qui demande du temps dans sa réalisation : du temps pour visionner et comprendre la vidéo en mode individuel, puis du temps pour mettre en commun ce que l’on a trouvé sur cette vidéo, puis le partage des informations lors de la formation des deuxièmes groupes, puis le temps nécessaire pour mettre en forme la carte mentale.
  • Les cartes mentales créées par les élèves grâce à l’application SimpleMind ne sont pas exemptes d’erreurs. Au moment de la mise en commun de tous les groupes, le professeur doit donc faire ’en direct’ une carte mentale au propre en partant de ce que les élèves ont trouvé et en ajoutant les informations qui n’auraient pas été trouvées. Le professeur a déjà préparé à l’avance la carte mentale qu’il distribuera aux élèves en guise de correction. Les élèves n’écrivent donc pas, ils expliquent à l’oral ce qu’ils ont trouvé. Cette phase orale permet de corriger la prononciation des mots les plus difficiles. Lors de la distribution de la carte mentale corrigée, des symboles phonétiques sont ajoutés pour les mots les plus difficiles à prononcer.

Les plus de l’application SimpleMind

  • L’application SimpleMind est très facile à prendre en main par les élèves.
  • Elle permet de rendre un travail propre, lisible au professeur.

Les moins de l’application SimpleMind

  • L’application SimpleMind ne permet pas de sauvegarder dans un format PDF ou image dans sa version gratuite. Elle reste toutefois dans la galerie. Mais on peut contourner cet inconvénient en réalisant une capture d’écran que les élèves peuvent envoyer au professeur via la messagerie de l’ENT.

Les cartes mentales réalisées par les élèves

Portfolio automatique :