Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Ressources pédagogiques > Vérifier la maîtrise d’une structure grammaticale grâce à une course de (...)
Publié : 16 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Vérifier la maîtrise d’une structure grammaticale grâce à une course de phrases

Constat

  • Donner un exercice de grammaire ’classique’ ne suffit pas toujours pour vérifier si les élèves ont bien compris la nouvelle règle.
  • Faire un exercice de grammaire n’est pas une activité très stimulante !
  • Très souvent, le professeur n’a pas de traces sur les essais / erreurs commises par les élèves.

Et si on faisait une course de phrases ?

En organisant une course de phrases, le professeur va impliquer davantage les élèves et va pouvoir voir ’en direct’ le raisonnement des élèves.

  1. Le professeur prépare un jeu de phrases par îlot / groupe. Le professeur garde ces jeux à son bureau, il donne uniquement la phrase N°1 à chaque îlot / groupe, ainsi qu’une feuille de brouillon.

  2. Lorsqu’un groupe pense avoir trouvé la phrase, il envoie un représentant qui montre au professeur la proposition du groupe. Le professeur valide ou non. Lorsque la phrase est correcte, le professeur donne la phrase suivante au groupe. Lorsque la phrase n’est pas correcte, le professeur donne en anglais une indication pour résoudre la phrase (ex : ordre des mots non correct, phrase illogique, attention verbe irrégulier, attention construction, etc.). Le rapporteur transmet alors les remarques du professeur à son groupe. Le rapporteur peut changer au cours de l’exercice.
  3. Le professeur prend soin de remplir le tableau sur la progression des équipes. S’il oublie ou s’il se trompe, les groupes lui font aussitôt la remarque !

  4. S’il reste du temps, les phrases qui ont été jugées les plus difficiles par les élèves peuvent être copiées dans le cahier. On peut également redonner les mêmes phrases à retrouver à la maison. Ayant profité de la réflexion du groupe, ce travail se fait plus facilement. Ou encore, on peut proposer l’exercice au cours suivant en début d’heure. La correction se fait en général plus rapidement.

Les plus

  • Les élèves sont motivés et l’affichage de la progression des équipes au tableau les stimule !
  • Les élèves réfléchissent ensemble et non de manière isolée. Ils échangent sur ce qu’ils pensent être la bonne réponse.
  • Les élèves bougent puisqu’ils doivent venir soumettre leur proposition au professeur.
  • On constate que le représentant n’est pas le seul à écouter les indications du professeur : le groupe entier tend bien l’oreille également et l’attention est vraiment dirigée vers le professeur !
  • Le professeur voit les essais / erreurs des élèves.

Voici deux exemples illustrant les essais / erreurs des élèves. Sont entourées en rouge les phrases qui n’ont pas de sens. Sont entourés en vert, les verbes qui sont mal conjugués (non respect du temps ou de la personne), en bleu les autres types d’erreurs (ex : forme incorrecte d’un verbe irrégulier).

  1. Phrases au conditionnel (type 2) (course faite avec des élèves de 3ème)

  2. Phrases passives (course faite avec des élèves de 4ème)

Les moins

Cette activité est plus longue qu’un exercice de grammaire ’classique’. Il faut compter 50 minutes pour 9 phrases.

Exemples de courses de phrases

  1. Le conditionnel (type 2)


    Conditional Sentences -  PDF - 151.4 ko
    Conditional Sentences

  2. Le passif


    Passive Sentences -  PDF - 166.8 ko
    Passive Sentences

  3. La fiche ci-jointe a été utilisée en 3e dans la séquence Looking for a job. En amont, les élèves avaient fait un rappel sur les métiers (exercices sur British Council à la maison), un « matching » donné par le professeur et ils avaient rédigé des définitions de certains métiers. Ils avaient également visionné la vidéo de la BRNE « At the careers office » suite à laquelle les élèves avaient pratiqué les structures : Want to do something / want somebody to do something.