Introduction

Les banques de ressources numériques pour l'école (BRNE) sont des contenus et services mis à disposition des enseignants gratuitement dans le cadre du plan numérique pour l’École. Elles permettent de regrouper dans un même espace différents documents ressources à destination des professeurs et des élèves.

Les documents (textes, images et vidéo) déposés sur les BRNE sont destinés à faciliter les pratiques numériques des enseignants et à favoriser l'acquisition des connaissances et la construction des compétences en accord avec les programmes en vigueur depuis septembre 2016. Ils couvrent les cycles 3 et 4 et sont libres de droits.

Comme pour tout manuel, sont proposées des possibilités d'exploitation sur les sites des BRNE. Toutefois il appartient au professeur de s'emparer des documents mis à disposition et de les intégrer à sa propre démarche pédagogique. Les deux pôles de compétences disciplinaires anglais et allemand ont abordé dans une première approche les banques de ressources numériques autour de la thématique de la différenciation et de la coopération entre élèves.

L'approche des pôles disciplinaires a été de décliner le thème de la différenciation selon quatre axes : les lieux, les missions, les supports et l'évaluation. Car différencier ne signifie ni simplifier ni réduire. Il s'agit plutôt d'opérer des choix pertinents et adaptés pour favoriser la réussite de tous les élèves sans que ceux qui se trouvent en difficulté se sentent dévalorisés. Pour prendre en compte les talents, la créativité, les idées et les compétences de chacun, il convient de varier les situations d'apprentissage. La mise à disposition de ces ressources multiples permet de répondre en partie à cet enjeu.

Ce travail a été mené en inter-langues par les deux pôles disciplinaires afin de mutualiser les connaissances et les approches didactiques. Il est donc tout à fait pertinent de consulter les travaux d'une langue ou d'une autre afin de trouver différentes sources d'inspiration et de varier les activités et les mises en œuvre. Car au-delà de nos différences linguistiques nous appartenons à la même discipline de langues vivantes étrangères.